arrowHome arrow Navigation GPS arrow Ozi Explorer CE arrow Navigation routière avec Ozi, scan et calibrage Friday, 18 August 2017  
Menu Principal
Home
iPhone
Garmin Oregon
Bluemedia
Installation
Personnalisation
Navigation GPS
Autres Utilisations
Xania Softs
Applications compatibles
Accessoires
Revues
Galerie Photos
Téléchargements
Xania eBooks
Xania Group Map
Glossaire
Liens
Contacts
Potins
Forums GpsPassion
Work in Progress
Autres PNA
Navigation routière avec Ozi, scan et calibrage Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par xania   
Introduction
Scan de la carte
Assemblage des scans
Calibrage de la carte
Sur le terrain

Introduction

Une cartographie numérique encore incomplète

Image La carte papier n’est pas morte, loin s’en faut ! Même avec l’avènement de la navigation assistée par GPS et il y a plusieurs raison à cela. Les cartes papier sont toujours utiles ne serait-ce que parce qu’elles seront d’un grand recours si votre récepteur gps vous lâche, une panne de batterie ou une panne tout court n’étant jamais à exclure. Mais il y a d’autres raisons. Toutes les contrées sont loin d’être cartographiées numériquement. En usage routier, même l’Europe que l’on croyait pourtant si balisée n’est pas couverte entièrement. Prenez un grand de la cartographie comme Navteq qui couvre 48 pays sur la planète : couverture de l’Irlande 39%, Portugal 31%, Hongrie 21%, Grèce 21%, Croatie 5%, Pologne 4% (données juin 2005). Son concurrent TeleAtlas offre une couverture parfois supérieure mais encore incomplète et sur 37 pays seulement (données 2006, % population) couverture de l’Irlande 45%, Portugal 83%, Hongrie 40%, Grèce 0 %, Croatie 0 %, Pologne 26%. Bref si vous partez en vacances en Croatie ou en Grèce la carte papier sera vraisemblablement obligatoire. Le même problème se pose, et de manière plus accrue certainement, pour vos randonnées pédestres.


Et zut, et mon gps flambant neuf ?


Est-ce à dire que votre gps devra rester à la maison ? Que nenni, avec un logiciel de moving map comme Ozi Explorer CE et vos cartes papier vous pourrez utiliser votre gps. Bien sûr il faudra fournir un gros travail de scan et de calibrage afin que votre appareil puisse utiliser vos cartes papier. Mais quelle satisfaction de voir s’afficher sur l’écran votre position sur la carte, bien sûr vous n’aurez pas de calcul d'itinéraire mais au moins vous éviterez de vous perdre. En randonnée vous disposerez de la richesse des cartes topographiques, paysage, relief environnant, couleur locale des noms, etc ..

Quelle précision attendre d'un tel travail ? comme nous allons le voir celle-ci dépend de la précision et de l'échelle des cartes, de la précision du scannage et de celle du calibrage ..

Choix de la carte papier

Il est possible que vous n’ayez pas le choix de la carte mais avec les boutiques en ligne vous pourrez peut-être choisir entre plusieurs éditeurs. Certains ont meilleure réputation que d’autres pour la qualité de leurs cartes. En Grèce par exemple, les cartes sont connues pour être très approximatives, mais un éditeur, RoadMaps pour ne pas le nommer, sort du lot. Les cartes sont généralement soit routières, soit topographiques mais pour les petits territoires ou les zones touristiques on trouve parfois un mix des deux.

L’échelle de la carte est aussi une caractéristique importante suivant l’utilisation que vous prévoyez d’en faire.  Pour la randonnée il faut des cartes à grande échelle * (de 1 :25 000 à 1 :50 000), pour la route tout dépend de l’étendue du territoire et de la taille de vos déplacements. Les cartes routières de pays sont en général à petites échelles (1 :500 000), celles des départements à moyenne échelle ( 1 :100 000, les cartes « Jaune » Michelin au 1 :250 000). Pour les petits territoires on trouve des cartes au 1 :100 000, voire au 1:60 000 qui offrent un bon niveau de détail du relief. Bien que les cartes n’aient pas toute la même dimension, une carte à une échelle de 1/50 000  peut couvrir une étendue mesurant 40 km sur 30 km.

* Dans le sens cartographique, la grande échelle est celle où on voit les choses de près et donc précisément, la petite échelle  (carte de France par exemple) qualifiant les cartes où ce qu'on voit l’est de loin.

De l’échelle de sa carte dépend sa précision graphique, on verra que cette remarque n’est pas neutre lors du calibrage. Sur une carte au 1 :25000, 1 mm représente 25 mètres, sur une carte au 1:60 000, 1 mm représente 60 mètres, sur une carte au 1 :100 000, 1 mm représente 100 mètres, etc ..

Autre élément d’importance lors du calibrage, la présence de repères avec des coordonnées  ainsi que l’indication du système de référence géodésique utilisé appelé aussi datum (WGS84, European 50, ..) et du système de projection aussi appelé grid (UTM, Lambert, ..). Avec elles le calibrage sera évidemment plus facile et plus précis. Certaines cartes ne disposent d’aucun repère on verra quand même comment se débrouiller.

Avant de commencer

Ce tuto suppose que vous ayez à minima un scanner A4, une carte papier et Ozi Explorer CE.

La fonction d’assemblage des différents scans à été réalisée avec le logiciel Panavue qui est un logiciel commercial (version de démo disponible). Une variante non abordée pourrait consister à calibrer les scans A4 un par un et à les assembler automatiquement avec l’utilitaire Map Merge d’Ozi.

Le calibrage lui-même a été décrit avec Ozi Explorer PC mais il aurait pu être réalisé avec d’autres logiciels comme GpsTrack ou CarteSurTable.

La recherche des points de calibrage peut nécessiter une connexion internet pour accéder aux sites de cartes en ligne comme Maporama ou Google Map.

Enfin s’il fallait effectuer quelques conversions de coordonnées géographiques je conseille l’utilisation de Convertisseur (freeware).

 
< Précédent   Suivant >
top of page

© 2017 - Vincent Di Sanzo - Xania Blue
Joomla! is Free Software released under the GNU/GPL License.